Envie de participer ?

La sécurité

La sécurité concerne toutes les personnes, tireurs, moniteurs, arbitres, dirigeants et spectateurs, se trouvant dans le périmètre de pratique d'un stand de tir. Nous devons la respecter et en appliquer les règles en tenant compte des règlements édictés par la FFTir, des règlements spécifiques à chaque discipline et des règlements propres à chaque club.

Vous trouverez ci-après des recommandations s'adressant à tous les tireurs et particulièrement aux débutants. Elles sont issues des règles de sécurité de la FFTir, respectant à la fois le bon sens, l'esprit de la législation française sur les armes et les règlements sportifs.

Les règles de sécurité FFTir

  • Une arme doit toujours être considérée comme chargée (prête à tirer).
  • Une arme ne doit jamais être dirigée vers quelqu’un.
  • Avant de manipuler une arme, on doit toujours s’assurer qu’elle est mise en sécurité (contrôle visuel et physique).

Attitudes du tireur prudent

En plus d'appliquer en permanence les trois règles de sécurité.

  • Le tireur est en permanence responsable de sa sécurité et veille à celle des personnes présentent dans le stand de tir.
  • Le tireur doit toujours agir avec assurance (il sait ce qu’il fait) et avec aisance (il sait comme nt faire).
  • N'utiliser une arme que si elle est en bon état de fonctionnement.
  • Avant toute manipulation de l'arme, avoir vérifier que la zone des cibles est dégagée de toute personne.
  • L’arme est soit dans sa boite de transport, soit mise en sécurité sur la table de tir, soit en main du tireur qui en assure un contrôle strict.
  • Le canon de l’arme est toujours dirigé vers l’avant du pas de tir, dans la direction générale de la butte de tir, sans s’écarter du couloir de sa cible.
  • Le tireur ne doit en aucun cas toucher la queue de détente en dehors des séquences de tir, réelle ou à sec. Toute action sur la détente doit se faire vers une cible ou un réceptacle prévu à cet effet.
  • Pendant les tirs, il est obligatoire de porter un équipement de protection auditif (bouchons d’oreilles ou casque) ; toujours s'assurer que les personnes présentes sur le pas de tirs sont protégées avant de commencer à tirer. Les protections oculaires (lunettes) sont recommandées.
  • Après le tir, ne jamais orienter le canon d'une arme vers une direction qui pourrait être dangeureuse ou présenter un risque pour une personne ou un bien.
  • Mettre son arme en sécurité dès qu'elle n'est plus tenue en main.
  • Toujours demander l’accord de son utilisateur pour manipuler une arme.
  • Ne jamais laisser une arme sans surveillance.
  • Pour garantir la sécurité, obéir immédiatement à un commandement "cesser le tir" et mettre son arme en sécurité sans discuter.

Mettre une arme en sécurité

Une arme est dite en sécurité lorsque :

  • le chargeur est retiré ou le barillet est basculé,
  • la culasse est verrouillée en arrière ou le chien est ramené vers l’avant,
  • la chambre et le puit de chargeur ont été contrôlé et sont vide,
  • le drapeau de sécurité est introduit dans le canon par la chambre tout en étant visible de loin,
  • l’arme est posée sur la table de tir avec le canon orienté en direction des cibles,
  • les éventuelles munitions non tirées ont été remises dans leur boite,
  • le chargeur est posé sur la table, lèvres visible depuis l’arrière du pas de tir (talon vers la cible).

Le transport de l'arme

La législation française est restrictive en matière de transport des armes sans motif légitime.

Entre le domicile et le stand et lors de tout déplacement, la licence en cours de validité délivrée par la FFTir vaut titre de transport légitime pour les tireurs sportifs.

La législation sur les armes impose, de plus, des conditions de transport réglementées uniquement en ce qui concerne les armes de catégorie B, ainsi que pour les arbalètes.

La Fédération Française de Tir recommande de respecter également ces conditions pour le transport de toutes les armes utilisées dans le cadre d'une pratique sportive, quelles qu'en soient les catégories.

Conditions de transport :

L'arme doit être désapprovisionnée et elle est soit démontée, soit équipée d'un dispositif rendant son utilisation immédiate impossible (verrou de pontet par exemple).

L'arme doit être transportée dans une mallette ou une housse, les munitions étant rangées à part.

Lorsque vous vous déplacez avec des armes, vous devez être toujours en possession d'un certain nombre de documents :

  • obligatoirement la licence FFTir à jour qui vaut titre légitime de transport,
  • le carnet de tir dans le cas de transport d'armes de catégories B.

Il est conseillé mais non obligatoire d'être en possession de

  • L'autorisation de détention
  • Éventuellement la facture correspondant à chaque arme.